Au commencement était le verbe: Syntaxe, sémantique et by Franck Neveu (ed.), Peter Blumenthal (ed.), Nicole Le

By Franck Neveu (ed.), Peter Blumenthal (ed.), Nicole Le Querler (ed.)

Cet ouvrage réunit vingt-deux articles, portant sur los angeles linguistique du verbe (morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique), mais aussi sur des questions de typologie des langues, de prosodie et d’analyse de discours. Des spécialistes reconnus de ces différents domaines ont ainsi souhaité rendre hommage au Professeur Jacques François, dont les recherches ont couvert un huge périmètre et ont contribué activement au développement de los angeles technological know-how linguistique au cours de ces vingt-cinq dernières années.

Show description

Read or Download Au commencement était le verbe: Syntaxe, sémantique et cognition: Mélanges en l'honneur du Professeur Jacques François PDF

Best french_1 books

Чертежи кораблей французского флота - DECIDEE 1899

Изображения: черно-белые рисунки

Additional info for Au commencement était le verbe: Syntaxe, sémantique et cognition: Mélanges en l'honneur du Professeur Jacques François

Example text

Les deux parties suivantes portent sur les seuls emplois justificatifs où en effet semble proche de parce que et car. La comparaison d’exemples forgés (2ème partie) fait cependant ressortir que en effet accepte à l’écrit des usages monologaux où car serait impossible. Parmi ces usages, on trouve en particulier des emplois dans lesquels en effet introduit une séquence justificative. L’examen (3ème partie) de quelques exemples de ce type tirés du quotidien Le Monde permet de préciser le fonctionnement de en effet dans les emplois de ce genre et le bénéfice que peuvent en retirer les locuteurs/rédacteurs pour structurer leur propos.

En effet, il est grand, il est proche de mon travail, je l’ai visité trois fois, mais il est très sombre Dans tous ces exemples, en effet ne pourrait pas être remplacé par car. Car introduisant un énoncé qui doit pouvoir être compris comme auto-justifiant l’énoncé précédent ou une série d’énoncés précédents, ne peut pas, comme en effet « passer par-dessus » une série d’énoncés justifiant une thèse contraire. Car ne peut porter que sur le seul énoncé qu’il introduit. Cet énoncé peut être détaché de l’énoncé précédent par un point (usage aujourd’hui bien attesté), mais car ne peut pas être suivi d’une virgule : Les emplois justificatifs de en effet (40) 41 Cet appartement ne me plaît pas du tout.

Il reste évidemment bien d’autres domaines à prendre en considération. Parmi ceux-ci, la constitution des « locutions verbales » constitue sans nul doute un cas intéressant. Dans la plupart des travaux sur la prédominance de l’ordre SVO comme ordre de Prédicats de « vécu interne » en ancien français 55 base, le comportement particulier des locutions est parfois signalé et on constate que, dans les langues à syntagme verbal fortement structuré, le figement s’opère sur la séquence VO, alors que, dans les langues non configurationnelles, sans hiérarchisation « intermédiaire » verbe + objet, la suite VO n’est pas plus privilégiée que la suite SV, qui peut être également la source de locutions.

Download PDF sample

Rated 4.62 of 5 – based on 12 votes